L’assurance d’une vélo électrique est-elle obligatoire ?

vélo électrique

À l’instar des restrictions sanitaires, le vélo électrique est une solution incontournable. Dans les villes comme dans les campagnes, son usage est devenu de plus en plus pratique. Pourtant, comme tout type de moyen de déplacement, le conducteur n’est jamais à l’abri des risques de vols et des accidents. C’est dans ce cadre que la souscription à une assurance s’avère souvent nécessaire. Alors, souscrire à une assurance vélo électrique est-il vraiment obligatoire ? Pour connaître la réponse, on vous invite à découvrir tout ce qu’il faut savoir à propos de l’assurance vélo électrique.

Que dit la loi à propos des vélos électrique ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe deux types de vélo électrique. Il y a ce qu’on appelle le vélo à assistance électrique ou VAE et le vélo à assistance électrique rapide ou speed bike. Le VAE est assimilé, par la loi, comme un vélo classique même s’ils se distinguent sur l’alimentation du pédalage. En effet, si le pédalage du premier est assisté par un moteur, le second ne fonctionne qu’avec la force motrice des jambes du conducteur. Par contre, le speed bike est classifié dans la catégorie de Véhicule Terrestre à Moteur ou VTAM. Par conséquent, les règles de conduite et de circulation concernant les deux types de vélos sont complètement différentes. Le vélo à assistance électrique rapide obéit à une règle plus stricte et plus rigoureuse, car il suit le même régime que la moto. Si vous possédez un vélo électrique de type speed bike, sachez que la souscription d’une assurance vélo électrique est obligatoire. Pour plus d’informations, cliquer sur le lien assurance vélo électrique

Quel type d’assurance pour les vélos électriques ?

Si vous désirez assurer votre vélo électrique, notez que plusieurs types d’assurance sont à votre disposition. Vous pouvez les choisir en fonction de la catégorie de vélo électrique que vous utilisez. Pour les VAE, il n’est pas nécessaire de prendre une assurance spécifique, car ceux-ci sont directement couverts par les assurances habitation qui incluent déjà une assurance responsabilité civile. Pour ce qui est de vélo à assistance électrique rapide, la souscription d’une assurance speed bike comme une assurance moto est nécessaire. Dans les deux cas, sachez qu’en cas d’accident, l’assureur de la responsabilité civile ne prend en charge que les dommages causés aux tiers. Alors quid des dommages subis par le cycliste ? Heureusement, les offres d’assurance vélo électrique sont nombreuses. Avant de signer votre contrat d’assurance, il est important de bien se renseigner sur les genres de garanties qu’offre une compagnie d’assurance en tant qu’électrique.

Les critères pour bien choisir son assurance vélo électrique

Souscrire à une assurance est toujours synonyme de tranquillité et de sécurité. Son choix ne doit donc pas être pris à la légère. Pour bien choisir son assurance vélo électrique, il faut prendre en compte un certain nombre de critères. Le premier concerne l’offre d’assurance. En réalité, tout dépend de vos besoins et du genre d’usage que vous allez faire avec votre vélo. En termes d’assurance moto électrique, les garanties et les limites proposées varient en fonction des assureurs. Le choix doit ainsi se faire en considération de la formule d’assurance scooter électrique qui vous convient. Pour bien se renseigner, n’hésitez pas à solliciter les avis d’un professionnel. L’autre critère concerne la fiabilité de l’assureur sur le marché. Pour éviter une mauvaise surprise, faites confiance à un assureur de renom avec un excellent rapport qualité/prix.

Quel compteur de vélo choisir ?
Les critères pour choisir un bon casque de vélo adapté aux femmes