Comment choisir un bon antivol de vélo ?

Le vol de vélo se compte en million chaque année. En Europe seulement, il y a plus de 2 000 000 de bicyclettes volées cette année, d’après les compteurs de globometer. Étant le moyen de locomotion le plus léger et le moins coûteux en terme d’énergie, la bicyclette est en quelque sorte une proie attirant facilement la convoitise. Ainsi, il est impératif que chacun fasse le maximum s’il souhaite sécuriser son vélo. Pour cela, utiliser un antivol fait partie des premiers choix. Cela dit, il faut savoir comment choisir le bon.

Le bon antivol pour le bon vélo

Pour la plupart des vélos, choisissez un dispositif qui s’adapte à votre moyen de locomotion. N’achetez pas ceux qui ne se placent seulement que sur les pneus puisque le voleur peut laisser le pneu et emporter le reste. Le mieux est d’opter un antivol vélo pouvant bloquer à la fois les pneus et le cadre sur une accroche (ou un poteau) au sol. Pour cela, vous pouvez utiliser n’importe quel type d’antivol classique comme ceux en U, les chaînes, les câbles et ceux articulés en acier. Vous pouvez choisir un antivol vélo sur www.hollandbikes.com ou en trouver dans la plupart des magasins spécialisés. Il vous faut juste acheter un dispositif avec des dimensions pouvant bloquer à la fois le pneu (avant ou arrière) et le cadre à un fixateur au sol. Cela dit, pour un vélo de sport ou un vélo neuf, il vaut mieux doubler la sécurité en ajoutant des antivols supplémentaires ou plus sophistiqués. Ce genre de bicyclette a plus de valeur aux yeux des voleurs.

Choisir un antivol de qualité

Quand vous achetez quelque chose, peu importe que ce soit un antivol vélo ou d’autre outils, choisissez toujours un produit de qualité. Pour cela, il vous faut connaître les matériaux utilisés pour la fabrication de l’antivol. Pour la plupart, il s’agit généralement d’acier, soit recourbé, soit tressé, soit en chaînes. Aussi, il doit être traité afin de résister à la rouille.

D’un autre côté, en termes de fiabilité et de robustesse, un câble ou une chaîne recouverte d’une protection est conseillé. Cette couche de protection peut être en plastique épais. Il existe également ceux en matériaux difficile à scier ou ceux pouvant bloquer des scies électriques.

Opter pour un antivol à la pointe de la technologie

Quoiqu’un peu cher, il vaut toujours mieux utiliser des dispositifs de sécurité qui sont à jour en termes de technologies. Sachez qu’à part le vieux antivol vélo à alarme, il existe actuellement des produits pouvant être connectés à votre Smartphone. En installant une application liée, vous pouvez être notifié en temps réel sur l’état de votre antivol, du moment que vous êtes connecté à internet. Cela étant, avant de choisir ce genre de produit, il faut vérifier s’il résiste aux éclaboussures, sinon une simple averse détruira votre antivol. Sinon, d’autres antivols électroniques peuvent être implantés directement sur le vélo. C’est-à-dire que vous n’avez pas à les enlever et à les remettre. Vous pouvez même y ajouter un système de traceur GPS afin de retrouver votre véhicule au cas où le voleur ait réussi son coup.

Panier, top case, sacoche : que choisir pour mon vélo ?
Choisir un VTC : pour quels types d’utilisations ?